Au sommaire du numéro d’avril du magazine « Avenue de l’Europe », l’enfer de la circulation parisienne vu par « L’Œil de l’Européen ». Dans le collimateur du chroniqueur hollandais Stefan de Vries, les « bordéliques » pistes cyclables parisiennes…

Stefan de Vries fait du vélo, et depuis bien longtemps. Au début, on le prenait pour un fou, se remémore-t-il avec son humour habituel. Alors que maintenant, un fou, c’est celui qui roule en ville autrement qu’à bicyclette ! Le chroniqueur venu d’Amsterdam, où la petite reine est… reine, ne pouvait bien évidemment pas louper les « bordéliques » pistes cyclables parisiennes… et les efforts de l’administration française pour mettre des bâtons dans les roues du cycliste urbain.

En deux minutes et demie, c’est « L’Œil de l’Européen » du magazine « Avenue de l’Europe ». Le numéro d’avril est consacré à l’enfer européen du trafic et aux moyens de le désengorger.